A coté de la révolution du “jasmin”, une guerre économique se prépare

Mes chers compatriotes,

le 14 Janvier 2011 est passé. Tout est à construire aujourd’hui par et pour le peuple Tunisien.

Nous avons actuellement un gouvernement provisoire qui compte préparer de futures élections “démocratiques” dans les 6 prochains mois.

Dont acte.

Les tunisiens dans cette perspective d’avenir démocratique, ce combat pour la liberté, doivent bien évidemment être plus vigilants que jamais.

Que tel ou telle rende sa carte du RCD (Rassemblement Corrompu Démoniaque) n’est qu’un épiphénomène et ne doit servir de caution qu’au mot “Provisoire”. En clair, peu importe ce que vous ferez pendant cette transition, le peuple vous remerciera pour vos bons et loyaux services pour laisser la place à du sang neuf.

Dans une logique de consolidation et de pérennité des institutions régaliennes et vitales pour l’intérêt de la nation, il est évident que le sang neuf aura besoin de personnes qui ont un réseau, qui connaissent les rouages du système.

Pour les anciens rcdistes intègres, il restera si besoin une place d’expertise mais elle sera en dehors de responsabilités gouvernementale.

Pour les autres, la Justice suivra son cours; nous avons tout le temps devant nous.

Ces lignes générales étant proposées, qu’en est il des affaires courantes et des futures réformes économiques qui conditionneront l’avenir des prochaines générations de tunisiens ?

Dans une économie de marché ayant complètement basculé vers les pays émergents, nous avons grosso-modo le constat suivant :

1. Pays et zones en décroissance :

– La Zone Euro dans sa grande majorité, ne subsistant que grâce au moteur allemand qui affiche des excédent commerciaux d’environ 100 milliards d’€ /an depuis 10 ans.

Faillite de la Grèce, Faillite de l’Irande, Faillite du Portugal, Prochaine faillite de l’Italie et de la France. Desindustrialisation massive (sauf pour l’Allemagne) et mondialisation des entreprises qui après avoir délocalisé, produisent maintenant pour les marchés locaux. Paupérisation de la société car disparition accélérée de la classe moyenne accompagné de la vampirisation des acquis sociaux (retraite, chômage, assurance maladie,…).

Bulle économique future car excès de liquidités virtuelles

– Les Etats Unis : plus de 50% de ses états sont en faillite. + de 2000 milliards de $ en bons du trésor sont détenus par les Chine, obligeant ainsi les Etats Unis a vendre à perte pour gagner ou conserver des marchés. Et oui, si demain la Chine exige le remboursement de ses avoirs américains, les Etats Unis sont morts, et le Monde en général aussi…

– Angleterre : ne tient que par la planche à billets

Sans compter la future crise des CDS : Credit Default Swaps. produits toxiques inventés par la Mathématicienne Blythe Masters et enseignés à l’X (Polytechnique) par Nicole El Karoui, mère de Hakim el Karoui , Fondateur avec Rachida Dati du club “Le 21ème Siècle”, banquier chez Rotschild, fondateur des “Young Mediterranean Leaders” (clone des Young Leaders de la French American Fondation), et disciple de Jean Monnet.

(http://www.ymlforum.org/

http://www.21eme-siecle.org/

http://www.french-american.org/

http://www.villepincom.net/members/profile/1074/blog-view/construction-historique-de-leurope–la-mthode-monnetschumann-ou-bien-la-vassalisation-de-la-france-au-service-des-etats-unis_2710.html).

Ces produits financiers sont en fait des assurances sur le défaut de paiement, en l’occurrence d’un Etat et de sa dette souveraine. Le risque est évalué en fonction d’indicateurs macroéconomique mais aussi et surtout par des agences de notation comme Standard & Poors, Fitch,…

–> Bulle de plus de 60 000 Milliards de $ toxiques !!!

2. Pays et Zones en croissance :

– en Amérique du Sud : Brésil et autres pays du Mercosur

– en Asie : l’Inde, la Corée du Sud, la Chine, Singapour,…

La Chine qui affiche une croissance de + de 10%/an depuis des annés est en train de récolter la rançon de son succès.

Pour faire face à ses besoins titanesques en matières premières (pétrole par ex), en nourriture, La Chine achète les productions locales et même les productions futures, ce qui comme premier consommateur au monde entrainera mécaniquement la hausse du prix des matières premières. Elle achète ou loue également des milliers d’hectares en Afrique pour cultiver des céréales destinées uniquement aux Chinois !!!

(J’ai même eu vent l’été dernier d’une vente ou concession sur un terrain agricole à Kalaat l’Andalous, ce qui dans ces temps de troubles alimentaires est stupéfiant ! )

De plus, la Chine doit faire face à un grave problème social : politique de l’enfant unique + vieillissement de la population = moins d’actifs pour les retraités…

– l’Afrique : une croissance moyenne de 7%/an sauf en 2009-2010 avec 4,5%.

Continent gorgé en ressources naturelles qui font tourner les pays du G20, l’Afrique ne profite pas de ses richesses et de ses potentialités.

Je ne vais pas développer pour l’Afrique, mais des appétits féroces se manifestent par tout les moyens dont nottament celui du FMI et des pays qu’il représente : ( http://www.villepincom.net/magazine/read/le-fmi-ou-bien-le-cannibalisme-moderne–objectif–manger-lafrique-_3005.html )

Je tenais simplement à dire que malgré les dictatures corrompues, des infrastructures peu développées, des arrangement mafieux avec les multinationales, des famines, des maladies, ect, une industrie des biens majoritairement manuelle, une industrie des services balbutiante,… juste avec les miettes qui lui restaient l’Afrique a assuré une croissance soutenue.

Parce qu’elle en a les richesses et parce que la financiarisation de l’économie réelle n’est pas organisée et n’a pas atteint le niveau de décrépitude qui existe au sein des USA ou de l’Europe par exemple

(voir les articles :

http://www.facebook.com/note.php?note_id=191668430845136

http://www.villepincom.net/magazine/read/moralisation-de-la-finance–ha-ha-ha_2398.html

http://www.villepincom.net/magazine/read/effondrement-programm-de-la-zone-euro–le-compte–rebours-sacclre_2430.html

)

J’en arrive donc à mon propos concernant le choix et les stratégies économiques de la Tunisie.

Monsieur Ghanoucchi s’est entretenu le 6 Octobre dernier avec le directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn (Tunès par sa mère Jacqueline Fellous)

et

http://www.espacemanager.com/macro/tunisie-fmi-ghannouchi-s-entretient-a-washington-avec-strauss-kahn.html

http://www.dailymotion.com/video/xgltok_strauss-kahn-tunisie-un-modele-pour-les-pays-emergents_webcam

http://www.dailymotion.com/video/x9ryih_llp-dsk-le-bankster-fornicateur-1-s_news

http://www.dailymotion.com/video/x9rywy_llp-dsk-le-bankster-fornicateur-2-s_news)

Cette entrevue avec le FMI était en soi annonciatrice de biens des réformes que l’ex président déchu voulait instituer pour avant 2014.

A ce sujet deux réformes capitales étaient dans les tuyaux :

1. La convertibilité du Dinar.

2. L’application des normes IFRS (International Financial Reporting Standards) à l’ensemble des entreprises tunisiennes.

La première des reformes, si elle doit se faire, ne devra se faire que pour l’intérêt des tunisiens. En ce sens, il me semble essentiel d’assurer une convertibilité basée sur un panier de devises solides (Franc Suisse, Yuan, Or) au détriment de monnaies à risque comme le dollar et l’euro.

Quand à la deuxième des réformes, elle est à terme infiniment plus dangereuse si elle n’est pas faite avec des garanties. Il en va tout simplement de la vie et de l’avenir de nos entreprises !

Voici la lettre que j’ai envoyé a différents responsables politiques en novembre dernier

………………………………

Je viens par la présente vous alerter au sujet de la volonté de certaines personnes d’imposer l’IFRS à l’ensemble des entreprises Tunisiennes et du Maghreb en général.

Comme vous le savez très certainement, les normes comptables internationales servent à harmoniser la lecture des bilans et comptes de résultat de l’entreprise, afin le cas échéant que l’investisseur potentiel puisse avoir une idée précise de la vitalité de l’entreprise sur laquelle il compterait investir.

Le système de comptabilité IFRS garantit certes la transparence sur les états financiers de l’entreprise, mais peut aller beaucoup plus loin dans le détail de ses investissements propres, ce qui d’un point de vue stratégique et économique peut constituer au mieux de l’espionnage industriel, au pire un pillage pur et simple de la valeur ajoutée de l’entreprise.

A ce propos, je vous prie de trouver ci-joint une analyse, lettre n°24, éditée par l’AFGE (Association Française de la Gouvernance d’Entreprises) concernant l’impact de l’IFRS (norme internationale comptable anglo-saxonne) et ses dérives obligatoires sur le secret et la stratégie des entreprises auditées.

(télécharger la lettre 24 sur cette page : http://www.afge-asso.org/index.php?option=com_content&task=section&id=2&Itemid=28)

Je vous invite à lire particulièrement les pages 15 à 16, analyse faite par l’Ecole de Guerre Economique Française.

Je vous invite également à mettre ce texte en lumière par rapport aux dernières déclarations de Abdessatar MABKHOUT de PriceWaterHouseCoopers Tunisie sur le site :http://www.webmanagercenter.com/management/article-87121-tunisie-fiscalite-referentiel-comptable-ifrs

Bien amicalement,

Mohamed BALGHOUTHI

Consultant Stratégie & Optimisation des Achats

………………………………

Merci d’être allé jusqu’au bout de cet article.

Vous pouvez si vous le souhaitez le diffuser (en citant sa source).

Je m’excuse d’avoir été si long mais je ne pouvais pas condenser une année de réflexions et d’alertes en une page.

S’il y a bien une chose à retenir sur cet article, c’est le droit au peuple de pouvoir en connaissance de cause décider des stratégies économiques qui engageront l’avenir de leurs enfants.

Tahya Tounes.

El Salam ou Aleikom

Mohamed BALGHOUTHI

About mohamedbalghouthi

Observateur du Monde
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to A coté de la révolution du “jasmin”, une guerre économique se prépare

  1. Alerte : Guerre Economique : l’agence Moody’s dégrade la note de la Tunisie !!!
    http://www.afrik.com/article21799.html
    Celà était malheureusement prévisible, non pas à cause d’un risque économique mais parce que ces “agences” de notation sont inféodées à l’oligarchie nationale, aux rapaces et aux prédateurs voulant faire main basse sur nos richesses et nos capacités de production.
    Cette agence a jugé qu’après que le peuple Tunisien se soit débarrassé d’un régime corrompu et mafieux pour la mise en place de la 1ère démocratie dans le monde arabo-musulman, la Tunisie aurait un avenir plus “risqué”.

    Elle a également jugé que plus de transparence dans les futurs échanges de biens et services intra et extra-tunisiens, moins de malversations et pots-de-vin, augmentaient le “risque” sur le pays.

    Comme quoi ces “agences” sont vraiment dirigées elles-mêmes par des mafieux…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s