La révolution Arabe, une chance à saisir pour Israel

En ce qui concerne l’avenir d’Israel, il ne peut venir que d’une décision forte de la population Israélienne et du pragmatisme de la communauté internationale.

Celle de se conformer au moins aux résolutions de l’ONU concernant les colonisations, d’arrêter cet apartheid et ce culte de “la meilleure défense, c’est l’attaque”, et de se donner les moyens pour arriver à une paix réelle.

Ceci exige une remise en question totale de l’identité israélienne.

Cela exige également un dé-conditionnement de la culture de la revanche et de la culpabilité.

Les citoyens israéliens doivent repenser le bien commun et le bien vivre ensemble, toutes confessions et ethnies confondues.

Ce processus peut être douloureux, mais ô combien libérateur s’il devrait être mis en place.

Il est temps pour les deux peuples, Israéliens et Palestiniens, de sortir du pathos de la persécution.

L’exigence de la sécurité, de la viabilité et de la dignité est valable pour les deux peuples.

Plus de 60 ans d’un conflit fratricide suffisent !

Oui pour moi et en dehors de toute connotation religieuse les deux peuples appartiennent à l’humanité et sont par conséquents frères,

La théorie de deux états concomittants avec israéliens d’un coté et palestiniens de l’autre coté est vouée à l’échec, ne serait-ce que par le statut particulier de Jérusalem, foyer et repère de toutes les religions.

La seule solution viable est celle d’un état Bi-national, sans aucune connotation religieuse, conscient de son rôle particulier de repère pour les religions du livre.

Aujourd’hui, avec ce processus inexorable de libération du monde arabe, Israel se retrouve dans une situation à la fois préoccupante selon certains, mais aussi exceptionnelle pour repenser et sa sécurité, et son avenir.

Une porte est ouverte dans un temps compté et cette occasion de pouvoir faire la paix, en s’en donnant les moyens, ne se représentera pas de sitôt.

J’invite nos frères et soeurs tunisiens de confession juive à être les ambassadeurs de ce bien vivre ensemble, et de porter cette voix de la paix chez leurs frères et soeurs juifs en Israel.

Car l’accélération et la réalité du process démocratique au moyen-orient et au Maghreb ne s’arrêtera pas.

Et pour reprendre La Fontaine, “la loi du plus fort n’est pas forcément la meilleure”

Mohamed BALGHOUTHI

le 08/02/2011

*******************************

Une vision supplémentaire pour rejoindre mon propos, l’excellent article du 10/01/2011 de Carlo Strenger, Journaliste au Ha’aretz

http://lestisseursdepaix.blog.youphil.com/archive/2011/02/08/iis-ont-des-yeux-mais-ils-ne-voient-pas.html

About mohamedbalghouthi

Observateur du Monde
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s